Projet de recherche RésAPI


Mise en place d'un réseau prototype de ruchers ateliers pour expérimenter, se concerter et innover: mise à l'épreuve face à l'enjeu des pertes hivernales de colonies


Dans la continuité des actions entreprises, l’ITSAP-Institut de l’abeille poursuit le travail engagé dans l’objectif d’harmoniser les méthodes d’expérimentation, construire un réseau coordonnée basé sur les ADA afin de développer les actions et les expérimentations communes sur le sujet de la santé de l’abeille (essai de nouvelles méthodes de lutte contre Varroa, impact de l’environnement sur la santé des colonies). Dans cette optique, le développement d’un réseau de ruchers ateliers constitue une étape dans l’intégration de différentes méthodologies et la coordination des acteurs de l’apiculture (apiculteurs, techniciens et chercheurs) pour la mise au point d’un outil de suivi et d’expérimentation à taille réelle.


Dans un contexte où les pertes hivernales peuvent être très importantes sur certains ruchers et suite à l’identification de la faiblesse des colonies mise en hivernage comme principal facteur de risque, une approche prospective plus globale, au niveau des ruchers, est nécessaire afin d’étudier en conditions réelles les facteurs à l’origine de ces affaiblissements. Afin de pouvoir répondre au besoin méthodologique de terrain, l’ITSAP-Institut de l’abeille est partenaire du projet RésApi: "Mise en place d'un réseau prototype de ruchers ateliers pour expérimenter, se concerter et innover : mise à l'épreuve face à l'enjeu des pertes hivernales de colonies", porté par l’ACTA dans le cadre de l’appel à projet du CASDAR pour 2012-2015. 


Les objectifs de ce projet sont de:


  • mieux comprendre l'état de faiblesse des colonies en pré-hivernage à l'aide d'une approche globale intégrant plusieurs facteurs explicatifs et mesurant les variables indicatrices à différentes échelles d'investigation, du rucher à la population ;
  • éprouver en conditions réelles des méthodes d'analyses de l'état de santé des ouvrières (marqueurs physiologiques), développés par la recherche en laboratoire et en amont de ce projet ;
  • mettre en place et éprouver de nouveaux outils de concertation entre apiculteurs, agents du développement apicole et scientifiques apidologues et biostatisticiens pouvant, à l'issue du projet, être mobilisés pour expérimenter sur le terrain des solutions techniques.

 

Pour cela, le projet est basé sur l’établissement et le suivi d’un réseau de ruchers, sur lesquels seront réalisés des suivis au cours de la saison, jusqu’à la mise en hivernage. Les observations de l’état des populations et des abeilleset de l’exposition des ruchers aux contaminations en fonction de leur(s) environnement(s) ainsi que des interventions sanitaires seront analysées au regard de leur devenir pendant l’hiver et leur capacité de développement au printemps.


Contact: Julien Vallon, julien.vallon(at)itsap.asso.fr